Le bulbe de l’horreur

L’arrière-goût d’ail est assurément un classique des odeurs humaines. D’où provient-il? Et plus important: comment s’en débarrasser?

L’ail contient de l’allicine, qui est responsable de l’odeur typique de l’ail et se répand dans tout le corps via le sang après la consommation. Cela génère non seulement une mauvaise haleine, mais aussi des émanations correspondantes au niveau de la peau et des poumons. Le lait est un outil efficace pour lutter contre ces mauvaises odeurs, de préférence en accompagnement direct du repas. Les graisses contenues dans le lait empêchent la diffusion des composants sulfureux comme l’allicine. Une autre solution consiste à mâcher des feuilles de sauge.