Maison des Plantes

Tous nos bonbons ont un point commun: les plantes Ricola aux effets bienfaisants. Peu de personnes savent toutefois comment les plantes entrent dans les bonbons.

Le chemin jusqu’a la Maison des Plantes
L’histoire d’un bonbon Ricola débute en effet toujours dans un champ niché au cœur des montagnes du Valais, de l’Emmental, du Jura, du val Poschiavo ou de la Suisse centrale. Une centaine d’agriculteurs y cultivent les 13 plantes rafraîchissantes, l’essence même des bonbons Ricola.

Ricola soigne ses plantes avec autant d’application que de précaution. Une évidence quand on sait qu’elles sont à la base de tous ses produits.

Les plantes doivent prouver, alors qu’elles sont encore dans les champs, qu’elles sont dignes d’être transformées: leur qualité est déterminée une première fois par un expert de Ricola. Les plantes ne sont en effet récoltées qu’au moment où leur teneur en précieux composants est la plus élevée. Ensuite, tout doit aller très vite afin de préserver la complexité des arômes et des substances actives: les plantes sont immédiatement dirigées vers le séchoir.

Les experts qualité de Ricola surveillent les critères suivants:
  • Fraîcheur
  • Couleur
  • Parfum
  • Pureté
  • Teneur et qualité des composants

A la Maison des Plantes

Les plantes sont livrées a la Maison des Plantes sur le site de production de Laufon. 1400 tonnes de plantes y sont transformées chaque année: séchage, nettoyage, broyage, stockage et mélange. C’est ainsi qu’est obtenu le mélange unique de plantes Ricola qui constitue la base de presque tous les produits Ricola. Un raccordement optimal aux sites de production existants permet de préserver par ailleurs les matières premières essentielles.

Au terme de leur acheminement souterrain depuis la Maison des Plantes jusque dans la fabrique Ricola, les plantes sont soumises à un procédé développé tout spécialement dans le but d’en extraire les précieux composants qui contiennent les arômes et substances actives.